Blog post

Prévenir le burn-out par le mouvement

juin 24, 2020

1-Le mouvement

J’aime être en mouvement et l’activité physique a toujours constitué pour moi un refuge pour me faire du bien. Plus j’étais en mouvement plus je me sentais vivre. Dès que j’avais un moment de libre je prenais mon vélo, j’allais jouer au tennis de table je nageais et je retrouvais de la vitalité, de la sérénité. Avec le temps, je me rends compte que j’évacuais le stress, l’excès de colère, je libérais mes émotions. L’activité physique est en effet puissante pour prévenir le burn-out par le mouvement.

Aujourd’hui, je renoue progressivement avec le mouvement, la danse ne m’a jamais quittée, c’est un mouvement doux, fluide, vivant. Je marche aussi beaucoup pour respirer au grand air et observer la nature autour de moi, ralentir et prendre soin de moi.

Avec la période de confinement, j’ai pu reprendre le sport à la maison et j’ai aimé cette activité plus sportive. Je réapprenais à respirer à différents rythmes, je transpirais et je me sentais vraiment bien après une séance

Se sentir vivante c’est se sentir respirer, transpirer avec une sensation d’apaisement infini d’avoir franchi un cap. L’organisme est en perpétuel mouvement, chaque cellule de notre corps respire,  le mouvement c’est la vie.

2-Qu’est ce qui empêche le mouvement ?

Etre stressée, bloque le mouvement de la respiration celle-ci se fait plus rapide superficielle et limite les effets bienfaiteurs de celle-ci et notamment d’irriguer tous les organes par du sang oxygéné. Les émotions ressenties comme négatives agissent en bloquant le mouvement de l’organisme. La peur noue le ventre et la gorge. les contrariétés l’inquiétude, nouent l’estomac l’anxiété la tristesse bloquent le diaphragme

le corps s’adapte et s’exprime en créant des sensations désagréables, des maux, des douleurs. Derrière chaque douleur ou mal être s’exprime une émotion non digérée à un moment ou un autre de la vie. Le mal de dos récurrent, des migraines régulières sont le signe que le corps n’en peut plus. Des changements s’imposent au niveau relationnel professionnel personnel. Ces différents maux je les ai bien connus mais je n’avais pas imaginé qu’ils m’auraient conduit vers un burn out quelques années plus tard.

Je me trouvais dans une situation désagréable au travail notamment et personne ne m’expliquait ce qui pouvait advenir. Je l’ai découvert par la suite et ça a été brutal alors aujourd’hui, je sais que le mouvement quotidien régulier permet de maintenir son corps dans une zone de bien être et prévient l’épuisement professionnel. Parce que le mouvement conscient c’est être à l’écoute de ses ressentis, les accueillir, les accepter et les transformer. Mais à l’époque je ne savais pas tout ça !!!

Alors, aujourd’hui, je suis ravie d’accompagner les femmes en quête de changement à se libérer du stress et à leur expliquer ce qu’il se passe, ce qu’il peut arriver pour transformer ces maux du corps etaccéder à plus de liberté dans le mouvement, plus de joie et plus de temps pour ses passions parce que le temps passé à s’inquiéter à broyer du noir nous fait passer à côté de la vie.

3- Prévenir le burn-out par le mouvement

La respiration est le premier mouvement naturel de l’organisme. Apprendre à respirer profondément permet de libérer les premières émotions, les premières douleurs. Ensuite,  mettre en mouvement son squelette, les muscles qui y sont rattachés, les organes, les articulations permet de dénouer les énergies bloquées et de les libérer.

Devant un ordinateur, ne pas hésiter à faire des pauses pour respirer, étirer les bras, la tête, détendre les yeux. Ou bien sortir marcher. Toutes les 20 mn, c’est essentiel

Plusieurs fois par semaine, s’octroyer des séances de sport, la marche, la natation, faire du vélo.

La séance de shiatsu grâce à ses pressions douces en profondeur va atteindre directement les organes et cellules responsables de notre constitution. Le shiatsu  basé sur la respiration a un effet d’apaisement immédiat parce que les pressions douces effectuées sur l’ensemble du corps obligent l’organisme à lâcher. Les étirements, les pétrissages remettent en mouvement l’énergie bloquée et permettent à l’organisme de respirer et de retrouver du mouvement en décrispant les tensions dans les zones du corps tendues voire tétanisées.

Si je suis consciente du mouvement que je fais, celui-ci sera plus efficace. La respiration traverse tout le corps et constitue un véritable massage des organes. En pratiquant la danse, j’ai découvert comment la pleine conscience me rendait vivante et comment l’organisme emmagasine davantage de bienfaits en étant consciente de mes mouvements

4-Le mouvement maintient la vie et l’envie

Après mon burn out, j’ai eu beaucoup de mal à retrouver la motivation pour reprendre une activité. Parce que l’épuisement attaque le cœur et la joie, le moteur de la vie. Ce n’est pas le fait de faire du sport qui m’était difficile c’est plutôt le fait de me motiver à sortir, à bouger. L’organisme est totalement tourné vers lui c’est une période très yin de repli sur soi sans envie de sortir, ni échanger, ni bouger.

Cette situation est tout à fait normale et essentielle pour rebondir et j’ai pris le temps qu’il fallait avant de retrouver le goût de bouger et accepter l’idée de rester à l’arrêt. J’ai toujours maintenu un lien avec la nature et la marche douce parce que sortir au grand air m’est vital. Et puis progressivement, l’envie de bouger est revenue tout d’abord retourner marcher à la montagne et observer les espèces végétales au printemps c’était une de mes motivations et puis petit à petit j’ai renoué des relations parce que j’appréciais sortir prendre l’air et mon cœur reprenait goût à la joie.

Le mouvement pensé comme une activité physique ne suffit pas à se remettre en mouvement, c’est bien l’ensemble (du corps et de l’esprit) qui remet l’organisme en mouvement, puisqu’il y a mouvement si le désir est là aussi. C’est pourquoi, user de la respiration est primordial parce qu’elle est simple, naturelle et un précieux outil pour se mettre en mouvement.

5-Résultats

Adopter une activité physique de pleine conscience aide l’organisme à emmagasiner des endorphines. Le corps se détend, s’apaise et se dénoue.

Par l’activité physique, les cellules respirent et se détoxifient. Le plaisir de se faire du bien revient et entraîne le mouvement, plus celui-ci sera régulier moins les tensions apparaîtront parce qu’elles ne trouveront plus les conditions pour s’y installer durablement.

Retrouvez mon programme Shiatsu Zen et oubliez le stress

Shiatsu Zen

By catherine

Article précédent Article suivant

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.