Blog post

J’écoute mon corps me parler

août 21, 2019

Depuis longtemps, j’ai pris l’habitude de m’écouter, j’écoute mon corps me parler parce que je suis vivante, et les cellules qui me constituent, respirent en permanence. Elles ont besoin de carburant pour fonctionner, et c’est dans l’alimentation et la respiration qu’elles se le procurent. Toutefois, l’environnement naturel et social par son rôle de soutien et d’accompagnement est très important et nourrit également le corps et l’esprit.

Le corps détecte, en effet, des différences de température et nous ressentons alors de la chaleur et/ou des frissons. Le corps parle aussi lorsqu’une émotion nous submerge, certaines personnes vont rougir, d’autres avoir mal au ventre ou bien avoir l’estomac ou la gorge nouée.

Je suis allergique au soja, au melon, au lait. Ces aliments me donnent la nausée à peine ingurgités. Je ne les utilise plus. Il s’agit d’une réaction normale de l’organisme si elles restent passagères et sans effet chronique ni sur le corps, ni sur le fonctionnement de celui-ci.

Seulement, la vie nous confronte en permanence à un trop plein d’émotions, qu’elles soient positives ou négatives, à une alimentation pas toujours bien adaptée, à un environnement parfois toxique. Dans ces cas là,  les excès ou carences chroniques perturbent durablement l’organisme.

C’est pour cette raison que la médecine chinoise recherche toujours à équilibrer les énergies yin et les énergies yang. Celles-ci ont pour rôle, de soutenir  l’ensemble des fonctions de l’organisme, d’un point de vue physiologique et émotionnel.

Quelles sont les causes auxquelles réagit l’organisme ?

L’organisme et le fonctionnement des organes sont affectés par différentes sources :

  • l’alimentation,
  • le bruit, les odeurs, le chaud, le froid, le vent, la pluie, l’humidité et la sécheresse,
  • les émotions (la colère, la tristesse, la joie, la peur)
  • le travail cérébral de façon soutenu et continu
  • le travail physique répétitif sur de longues périodes

Quand je ressens une gêne, une crispation, une tension inhabituelle, j’écoute mon corps me parler, je ressens.  Est-ce douloureux ? Est-ce supportable ? Quelle zone est touchée ? Qu’est ce que j’ai mangé ? Qu’est-ce que j’ai fait pour ressentir cet appel ? Est ce que je me sens fatiguée, oppressée ?

Je recherche ensuite les causes possibles. Celles-ci peuvent être d’ordre émotionnel, un événement s’est produit et je n’ai pas su me protéger, m’affirmer, y faire face. Un aliment que j’ai toléré pendant des années, me rend malade aujourd’hui. Un comportement, me fait souffrir ou bien je me sens stressée par mon travail, par mon entourage professionnel et/ou personnel.

Si je n’écoute pas mon corps me parler, quelles seront les conséquences sur mon organisme ?

Ne pas écouter ses douleurs, tensions, crispations, nier sa souffrance c’est ne pas se respecter. Les conséquences peuvent être graves, des tensions, des maux divers répétés deviennent chroniques puis les organes touchés s’enflamment. Il suffit d’un événement bénin pour que le corps s’effondre tant il a tenu, résisté, fait bonne figure.

Comment changer, me respecter ?

De façon à me préserver, à accueillir, à me poser, à prendre le temps de m’arrêter et d’analyser ce qui m’arrive, je prends un papier et un crayon, et puis je recherche les causes, en notant tout ce qui me vient par la tête, je fais des liens, je relie des événements. Souvent, je connais la raison de mon mal être  mais c’est parfois la peur de l’affronter de le reconnaître qui me dit de ne pas regarder de ce côté-là, je ne veux pas comprendre ce qui se passe.

Parfois le mal est tellement présent que je ne le ressens plus,  je ne suis plus capable de définir ce qui m’arrive et pourtant les signaux ont été progressifs et je n’ai pas su les prendre en compte, les entendre.

Dans ces cas là, un accompagnement est souvent nécessaire pour se retrouver progressivement, faire le point de qui je suis et comment je vis ma vie sans me détruire.

Modifier mes habitudes, mon comportement, m’écouter et prendre conscience que je suis vivante. Demander de l’aide, se sentir accompagnée en période de changement c’est l’assurance de progresser, de mieux se comprendre, de se faire du bien.

Le shiatsu travaille sur le corps et permet de définir les causes des douleurs et du mal être aussi bien émotionnelles que physiques. Il fait appel aux sensations reçues par le corps et agit directement sur les organes en rééquilibrant les énergies excessives et/ou carencées.

Après les séances de shiatsu et les modifications dans votre quotidien, vous disposerez des outils pour appréhender différemment les tensions. Et, surtout les accueillir, ne plus les ignorer, ni lutter contre votre corps mais lui faire confiance et le soutenir. L’organisme est puissant et possède des capacités importantes d’auto-guérison.

Etre responsable de son corps pour pouvoir vivre ses passions et sa vie pleinement, c’est un beau défi, non ? Je vous accompagne pour vous libérer du stress grâce au shiatsu : https://histoiredempreintes.com/shiatsu-zen/

By catherine

Article précédent Article suivant

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.