Blog post

En automne, j’adopte le shiatsu

septembre 9, 2019

Et oui, le calendrier lunaire indique que nous sommes déjà en automne depuis le 8 août. L’automne, c’est la saison de la récolte, du  bilan. La végétation a en effet terminé son cycle biologique et l’énergie redescend progressivement. En automne, les jours raccourcissent et les températures s’abaissent doucement,  d’abord le matin puis le soir.

Je ressens  le besoin de mettre une petite laine, de me réchauffer autour d’une tasse de thé. Le shiatsu s’adapte bien à ces intersaisons c’est pour ça que j’adopte le shiatsu en automne pour reprendre contact avec mon corps, le réchauffer, le mettre en mouvement.

Comme la végétation termine son cycle, les feuilles vont perdre doucement leur couleur verte et se parer, lentement, d’un ocre, orange et rouge puis tomber. La saison est progressive. La végétation prend le temps de rentrer doucement en dormance pour passer l’hiver protégée sous forme de graine. C’est une saison de transition entre l’été et l’hiver, les végétaux se préparent à la saison froide en adoptant des mécanismes leur permettant de résister aux conditions climatiques, sévères de l’hiver.

Pourquoi, est-ce que j’adopte le shiatsu en automne ?

L’automne correspond aussi à un mouvement d’intériorisation, à un retour vers le corps. Prendre soin de son corps c’est stimuler les défenses immunitaires pour affronter l’hiver plus froid. C’est la saison du ralentissement, qui ne correspond pas à ce que nous vivons avec la rentrée et la reprise d’activités diverses. Or, il est important de pouvoir retrouver le rythme de la végétation, ralentir, prendre son temps.

La marche permet de retrouver ce rythme et de maintenir le corps en mouvement, essentiel à la respiration de l’organisme mais aussi les pratiques corporelles comme le shiatsu, parce qu’il met en mouvement le corps avec douceur et relance les énergies bloquées.

Le shiatsu basé sur la Médecine Traditionnelle Chinoise, associe l’automne à une alimentation épicée. De façon à stimuler et rééquilibrer les organes de saison, les épices agissent directement sur  le poumon et le gros intestin. Les méridiens reliés à ces organesse situent majoritairement sur les bras jusqu’aux doigts de chaque main.

Le yoga japonais ou Do-In permet d’étirer les bras et les épaules pour soutenir les organes de saison. Je m’étire régulièrement pour stimuler les méridiens concernés et agir sur les organes de saison. Debout, les jambes légèrement écartées, les pieds tournés vers l’extérieur. Croisez vos pouces dans le dos puis en vous baissant vers l’avant et sans décroiser vos pouces, soulevez vos bras  vers votre tête. Remontez après 5 à 10 respirations. Accrochez les pouces en inversant la position et reprenez l’exercice. Évitez cet exercice si vous souffrez d’hypertension

Du côté des émotions et de l’alimentation

La médecine traditionnelle chinoise relie la saison à une émotion. C’est la tristesse qui est concernée. Maintenir des activités qui nous nourrissent permet de ne pas tomber dans la tristesse excessive perturbant le Poumon.

La Médecine traditionnelle chinoise considère que l’alimentation constitue la base  de notre santé. Elle relie des aliments à chaque saison pour renforcer les organes sollicités. Les aliments associés à l’automne permettent de faire descendre l’énergie comme pour la végétation mais également d’éviter de faire rentrer l’humidité à l’intérieur du corps. Cette saison est associée aux légumes secs : les lentilles, les pois chiches, les céréales, mais aussi aux féculents : patate douce, pomme de terre, châtaigne, courge et aux légumes racines : carottes, endives, céleri, navet. Enfin, aux fruits secs de saison : noix, noisettes, et amandes.

Passez un bel automne et Prenez soin de vous

Si vous aussi, vous souhaitez adopter le shiatsu pour traverser l’automne, n’hésitez pas à cliquer sur le lien suivant : https://histoiredempreintes.com/shiatsu-4-saisons/

By catherine

Article précédent Article suivant

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.