Blog post

J’ai osé changer de vie

novembre 8, 2020

Il y a cinq ans, j’ai quitté mon poste parce que je ne trouvais plus de sens à ce que je faisais. Comme j’étais malade, j’ai choisi de changer de vie pour retrouver mon équilibre et m’épanouir. Je vous raconte ce qu’il s’est passé pour moi et comment j’ai osé changer de vie ?

Qui je suis ?

Bonjour,  Je suis Catherine.

Et je pratique le shiatsu mais ça c’est pour ma deuxième vie. J’étais ingénieure de projet en environnement pendant 20 ans parce que je suis une amoureuse du vivant. La nature me ressource et m’inspire je m’y sens bien, j’aime aussi les animaux vertébrés et invertébrés qui y vivent. A 20 ans je souhaitais défendre la biodiversité et j’ai fait un cursus en écologie pour me rapprocher de ce que j’aime et surtout comprendre son fonctionnement. J’ai adoré mes années d’étudiantes parce que j’ai découvert un monde passionnant autour des plantes et des animaux qui nous entourent mais pas seulement, parce que comprendre le milieu de vie de ces espèces c’est savoir les protéger.

Ensuite,  j’ai travaillé 20 ans à faire passer le message de la protection de la nature. Et puis un épuisement professionnel m’a terrassée il y a 5 ans. J’avais le choix de retourner à ce qui avait été ma passion ou décider de quitter mon domaine de prédilection et changer de vie. J’ai opté pour la seconde solution et depuis, j’apprends à prendre soin de moi au quotidien et j’accompagne, grâce au shiatsu,  les femmes passionnées et en quête de changement à se libérer du stress pour s’épanouir et vivre de leur passion.

Personnellement, je suis aussi très gourmande et curieuse. J’aime trouver et découvrir des coins et milieux magnifiques, des cultures totalement différente de la mienne et puis partager et apprendre. Mais aussi, marcher, faire du vélo, nager.  J’apprécie aussi, rester tranquille chez moi, respirer en pleine conscience, méditer, faire du Qi gong et également lire, écrire et cuisiner. et pour en savoir plus, voilà un petit portrait de qui je suis.

J’ai osé changer de vie

En choisissant de quitter mon poste d’Ingénieure de projet en environnement, j’ai pris le temps de me reposer, de comprendre et d’analyser ce qu’il m’était arrivé. Je me suis fait accompagner pour prendre du recul par rapport à ce qu’il m’arrivait. Je reprenais progressivement de l’énergie et de la vitalité pour ré-appréhender la vie. Tout cela s’est fait  progressivement parce que réapprendre à vivre n’est pas si simple. J’ai beaucoup dormi et n’ai rien fait pendant plusieurs mois, j’avais besoin de me faire du bien pour sortir de la dépression.

La danse m’a aidé mais aussi le shiatsu, et l’activité physique quotidienne et notamment la marche. En sortant de mon lit, j’étais vidée et la marche à petite dose chaque jour m’a permis de récupérer de l’énergie et de me connecter à mon corps. Pendant ces mois, je n’ai pas réfléchi à mon futur mais j’ai cherché à me soigner, à aller bien et surtout à retrouver du plaisir au quotidien. Redécouvrir les balades, le ciné, le plaisir de partager, de sortir.

Et puis, lorsque j’ ai senti que j’allais mieux je suis allée travailler chez un maraicher à côté de chez moi parce que je travaillais dehors et je me sentais respirer et puis c’est une activité physique et j’avais besoin de ressentir mon corps en mouvement. Cette activité m’a fait beaucoup de bien, je me suis reconnectée aux personnes que j’avais fuies pendant très longtemps. Je retrouvais le plaisir d’être présente à la vie.

Ma nouvelle vie

Alors, puisque j’allais mieux je me suis mise à regarder vers quoi je pouvais m’orienter pour penser à mon futur. Je n’avais aucune envie de retrouver un emploi salarié, je ne me sentais pas capable de retourner dans un poste identique à ce que je faisais. Je me suis fait accompagner pour définir un nouveau projet professionnel. J’avais envie depuis longtemps de comprendre comment les asiatiques se soignaient et pourquoi ancestralement ils utilisaient le toucher. J’ai donc cherché à rencontrer des personnes qui pratiquaient ces activités et puis je me suis rappelée que j’avais eu la chance de faire une année de formation à la fac et de profiter des ateliers de shiatsu avec un prof de sport et là j’avais ressenti  beaucoup de bonheur à faire du bien aux autres étudiants et j’avais apprécié apprendre et enregistrer  les gestes mais aussi les protocoles à respecter.

J’ai alors contacté les professionnels qui m’intéressaient et les écoles de formation pour pouvoir faire mon choix. Finalement, je me suis inscrite dans une école de shiatsu et j’ai découvert une culture à laquelle j’adhère totalement. Le soin grâce à la prise de conscience de mon corps et à ma responsabilité dans la guérison. L’importance de la respiration, du souffle de l’alimentation de l’activité physique mais aussi des émotions. Plus je vieillis, plus je sais que les émotions nous rendent malades à moins d’apprendre à s’observer et ne pas se laisser envahir. J’accompagne aujourd’hui, les femmes passionnées en quête de changement  à se libérer du stress pour s’épanouir.

Aujourd’hui, je suis praticienne en shiatsu et je propose deux programmes de shiatsu :

Shiatsu des quatre saisons

Shiatsu Zen

N’hésitez pas à me poser des questions si vous le souhaitez

By catherine

Article précédent Article suivant

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.